Le cercle vertueux de la réussite

Ils contribuent à la belle réussite de l'Institut

Ils contribuent à la belle réussite de l'Institut

Le cercle vicieux de l’échec

Le fossé entre une classe de Terminale et de CPGE n’a cessé de se creuser ces dernières années et il est de plus en plus fréquent que de très bons élèves, pourtant excellents bacheliers, mais trop « scolaires » se retrouvent en situation d’échec quand l’enjeu des devoirs n’est plus de reproduire des raisonnements toujours identiques mais plutôt d’en produire.

Un tel élève, au demeurant sérieux, redoublera dans les premières semaines d’énergie et de travail mais « à vide » c’est-à-dire sans que ses efforts ne se traduisent dans ses notes ce qui induit un véritable sentiment d’incompréhension et de découragement.

Les méthodes de travail qui ont présidé au succès en lycée ne fonctionnent plus. Il faut donc absolument prévenir que la scolarité ne s’inscrive dans le cercle vicieux de l’échec.

 

Le cercle vertueux de la réussite

C’est pourquoi CAP’HEC a développé une stratégie qui garantit à l’étudiant de dominer son programme au fur et à mesure et de faire face avec succès aux devoirs sur table qui jalonneront ses années prépa.

Ainsi, c’est fort de chacun de ces succès élémentaires caractérisés par les notes encourageantes obtenues qui récompensent le travail fourni, que l’étudiant prend confiance en ses capacités et y puise satisfaction, motivation et énergie.

Il s’inscrit alors dans une dynamique qui rend sa participation en classe active et encourage à travailler davantage ce qui se concrétise en des notes encore meilleures.

Tel est le cercle vertueux du succès initié par notre accompagnement.

 

Schéma du cercle vertueux de la réussite

Haut de page